La maison de l’Arbre de Jessé à Joigny

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
La Maison de l’Arbre de Jessé, Joigny, XVIè siècle.

En cette période de Noël, petite piqure de rappel sur un thème religieux ! Et pour changer de la Nativité et de la crèche qui sont les représentations habituelles, partons à la découverte d’un sujet biblique moins connu : l’Arbre de Jessé. A Joigny, dans l’Yonne, il est sculpté sur une maison à pans de bois du centre ville historique. Retour sur la généalogie du Christ.

Une maison à pans de bois sculptée

Située place Jean de Joigny, à l’angle de la Rue Gabriel Cortel, une maison à pans de bois datant du XVIè siècle arbore sur sa façade un arbre de Jessé sculpté dans le bois. Prenant racine au dessus des fenêtres du rez-de-chaussée, ce bel arbre en relief déploie ses branches sinueuses jusqu’au pignon triangulaire de la façade, à la base du toit. Le travail des siècles a fait son œuvre et il est désormais difficile de distinguer les personnages très effacés. En effet, la façade a été soufflée par une explosion de gaz en 1981 avant d’être soigneusement restaurée. On peut cependant remarquer la qualité et la finesse de la sculpture, proche du style troyen. Bénéficiant d’un emplacement de choix, à l’angle de deux rues passantes de Joigny, la maison de l’Arbre de Jessé expose sa façade au yeux des passants, contrairement aux autres maisons anciennes de la ville, dont le parcellaire est organisé en lanières étroites.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
L’Arbre de Jessé est sculpté dans les montants de bois au premier étage de la maison du XVIè siècle à Joigny.

La maison entière a été construite pour recevoir le décor sculpté de l’arbre de Jessé, destiné tant à l’éducation du passant qu’à célébrer la richesse de son propriétaire. La verticalité domine la composition puisque le tronc est sculpté dans le poteau cormier de la maison, tandis que ses branches se déploient sur les sablières horizontales. Au sommet trône la Vierge en Majesté abritée sous un dais renaissance. Dans ses bras, le Christ enfant domine l’ensemble.

Un thème de l’iconographie religieuse

L’arbre de Jessé est un thème bien connu des historiens de l’art ! L’image, apparue dans les manuscrits et dans l’art au XIIè siècle, est inspirée de la prophétie d’Isaïe :

Un rameau sortira de la souche de Jessé, un rejeton jaillira de ses racines.

Sur lui reposera l’esprit du Seigneur.

L’Evangile de Matthieu reprend le thème et précise :

Jessé, endormi, rêve d’un arbre jaillissant de son corps et sur les branches apparaît la parenté du Christ et au sommet la Vierge et l’enfant Jésus.

arbre de Jessé Bible des Capucins
Arbre de Jessé, Bible dite des Capucins, Troyes, Champagne, dernier quart du XIIè siècle, BnF

C’est au XVè et XVIè siècles que l’iconographie de l’Arbre de Jessé connaît son apogée ! L’épisode biblique retrace la généalogie supposée du Christ, où plutôt sa parenté. Il présente ses ascendants, depuis les rois de Juda, ancien royaume du Proche Orient jouxtant celui d’Israël, jusqu’à la naissance du Christ, et prend la forme d’un arbre. L’image de l’arbre familial, forte, sera bientôt utilisée pour représenter les lignées des familles royales, avant d’être vulgarisé pour donner naissance aux arbres généalogiques modernes !

La généalogie du Christ

Les représentations iconographiques de l’Arbre de Jessé sont riches de sens ! La place de la Vierge, située au sommet de la composition, et portant le Christ enfant sur ses genoux, permet de relier Jésus au Roi David, et donc à l’Ancien Testament, dans un souci de légitimation politique et religieuse largement utilisée à l’époque médiévale.

Au bas de l’Arbre, Jessé, père de David, est généralement représenté comme un vieillard étendu et endormi. De son flanc sortent des branches d’une essence indéterminée et parfois fantaisiste. Cependant, la vigne a souvent été utilisée, comme c’est le cas à Joigny. De belles grappes de raisins tombent à l’extrémité de chaque branche. Sur les rameaux sont représentés les rois de Juda présents dans l’Ancien Testament. David se reconnaît grâce à la harpe qu’il tient le plus souvent dans ses mains, tandis que Salomon est souvent représenté dans un riche costume oriental. La scène annonce l’arrivée du Messie. Cette représentation envisage l’Ancien Testament comme une préparation du Nouveau Testament. A Joigny, la maison de l’arbre de Jessé comprend une quinzaine de personnages au lieu des quarante-deux habituels.

Si les représentations de l’Arbre de Jessé sont bien connues à cette période sur des supports variés tels que le vitrail, les manuscrits, les retables, les portails d’églises, les tapisseries, son apparition en façade d’une maison civile reste exceptionnelle. Seules trois maisons de ce type sont connues en France !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
La Maison de l’Arbre de Jessé, détail de la Vierge trônant sous un dais avec l’Enfant Jésus, XVIè siècle, Joigny.

L’Arbre de Jessé en Bourgogne

La Bourgogne recèle quelques autres représentations de l’Arbre de Jessé. Dans l’Yonne, c’est l’église de Saint-Bris-le-Vineux qui contient une peinture murale de la généalogie du Christ.

En Côte-d’Or, la collégiale Notre-Dame de Semur-en-Auxois abrite aussi l’une de ces représentations. Dans l’une des chapelles du collatéral Nord se trouve une peinture à l’huile sur bois à baldaquin représentant l’Arbre de Jessé. Il s’agit d’un retable (un tableau ornant un autel) daté de 1454, mais probablement repeint en 1554, ce qui explique les différences stylistiques que l’on peut observer. On y voit Jessé âgé, assis au centre et attendant sa descendance. De ses membres sortent des branches jusqu’au sommet de la composition occupée par Marie portant l’Enfant dans un médaillon. Les personnages de la prédelle (partie inférieure du tableau) sont vêtus à la mode médiévale, tandis que les autres revêtent des habits renaissance.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Retable de l’Arbre de Jessé, Collégiale Notre-Dame de Semur-en-Auxois, peinture sur bois, XVè -XVIè siècles.

Joigny recèle donc une coquetterie exceptionnelle dont se pare cette maison du XVIè siècle classée Monument Historique depuis 1926. Peu d’informations sont disponibles sur les autres représentations bourguignonnes de l’Arbre de Jessé. Si vous en connaissez une, merci de nous le faire partager !

Publicités

5 commentaires sur “La maison de l’Arbre de Jessé à Joigny

  1. La maison de Jessé de Joigny :

    Quelle merveille à …redécouvrir, aidée de tous ces commentaires très riches et détaillés.
    Merci, pour les signifiants bibliques qui aident à la compréhension de …cette œuvre que le temps « use » peu à peu, et pour le parallèle avec le retable de la Collégiale Semur en Auxois, que je découvre…
    Qui semble être aussi une mine d’infos…

    Une autre occasion de visite.

    Cet article aide à relier le quotidien, le matériel, avec le spirituel, le religieux

    C’est également une réflexion sur la transmission familiale, de lien… aux travers des générations ….

    J'aime

  2. Encore une découverte !!! il est vrai que Joigny mérite une visite.
    Explications claires et détaillées qui nous aident à interpréter cette façade originale et à en découvrir tout le mystère

    J'aime

  3. Merci pour cet article avec des explications très claires.
    Il faut peut être voir aussi du côté de Saint Julien du Sault,ou la boulangerie située sur la place de l’église comporte aussi un arbre de Jéssé? A approfondir……
    Jacky et jocelyne

    J'aime

  4. une des autres maison avec un arbre de Jessé est à Sens, c’est la maison d’Abraham. la troisième est démontée et seul en subsiste le poteau cornier avec l’arbre sculpté qui se trouve dans la cour du musée Carnavalet.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s