Le Morvan, fournisseur officiel des sapins de Noël !

paysage sapin libre
Paysage du Morvan : lac et plantation de jeunes sapins

La Nièvre est l’un des premiers producteurs de sapins de Noël en France. Près d’un quart des sapins produits proviennent des forêts du Morvan !

L’arbre de Noël, une tradition ancienne mais toujours de rigueur

L’installation d’un sapin décoré dans les foyers quelques jours avant Noël est un usage qui mêle plusieurs traditions anciennes et païennes. Le sapin est un conifère dont le feuillage persistant est composé d’épines. Toujours vert, même au cœur de l’hiver, il a pour cette raison été le symbole de la renaissance et de la vie dans de nombreuses cultures. Chez les celtes ou encore les peuples scandinaves, il était d’usage de décorer l’intérieur ou le seuil des habitations avec des branches de sapins, notamment au moment du solstice d’hiver, le 21 décembre, pour fêter le retour du soleil. A partir du VIIe siècle, cette coutume païenne se mêla progressivement aux célébrations chrétiennes. Au XIe siècle les Mystères, scènes théâtrales religieuses, étaient joués pour célébrer des épisodes de la vie du Christ. A cette occasion, durant l’Avent, les jours précédant Noël, un sapin était garni de pommes rouges pour symboliser l’Arbre du Paradis. Mais les sapins de Noël décorés apparurent véritablement à la Renaissance. En 1510 en Lettonie, une guilde décora un arbre de rubans et de fleurs séchées avant de le brûler sur la place publique. Plus tard, en 1521, les livres de comptes de la ville de Sélestat, en Alsace, attestent de la vente de sapins à la période de Noël pour décorer les habitations. L’usage de l’arbre de Noël se répandit avec la Réforme Protestante dès le XVIe siècle dans les pays du Nord et de l’Est de l’Europe, notamment en Scandinavie et en Allemagne. Pour se démarquer de la tradition catholique de la crèche de la Nativité, les Protestants représentaient la fête de Noël par un sapin décoré !

gravure mode sapin 1890
Gravure de mode représentant femmes et enfants autour d’un sapin de Noël, fin XIXe siècle. Collection du Musée National des Arts et Traditions Populaires. © MNATP

La tradition aurait été introduite en France à Versailles en 1738 par Marie Leszcynska, d’origine polonaise, épouse du roi Louis XV. La mode du sapin de Noël, ancrée dans les cours européennes, se répandit bientôt dans les intérieurs bourgeois et parmi le petit peuple. Les sapins étaient le plus souvent posés sur une petite table au cœur de la pièce principale. Ils étaient alors décorés de nourriture, fruits, bonbons, hosties… Il fallait secouer les branches pour faire tomber les friandises qui constituaient les cadeaux de Noël ! De plus en plus gros, les cadeaux furent bientôt déposés au pied du sapin. De petites décorations, d‘abord fabriquées au sein du foyer, prirent leur place sur les branches. Ces petits objets clinquants en métal peint, en cire ou en bois, furent produits par l’industrie dès le XIXe siècle. Les boules de verre soufflé firent leur apparition vers 1850. C’est aux Etats-Unis à partir du XVIIe siècle que les sapins furent illuminés à l’aide de mèches installées dans des coquilles de noix accrochées aux branches. Les guirlandes lumineuses les remplacèrent au XXe siècle.

Le sapin de Noël, roi des forêts du Morvan

La production de sapins de Noël démarra dans le Morvan en 1929 sur la commune d’Alligny-en-Morvan. Avant la seconde Guerre Mondiale on produisait déjà des sapins à Moux-en-Morvan et à Saulieu. D’abord récoltés de manière sauvage dans les forêts locales, les sapins étaient principalement destinés à la clientèle parisienne. Au fil des ans la production s’organisa pour répondre à la demande croissante, encouragée notamment par la présence des allemands durant l’Occupation. Les pépiniéristes pionniers furent bientôt rejoints par de nombreux morvandiaux qui possédaient de petites parcelles de forêt peu valorisées et qui cherchaient des revenus complémentaires.

Camion - déc 1958 - Miéville
Camion des « Pépinières du Morvan » transportant des sapins de Noël, photographie, 1958.

Le Morvan est un massif granitique dont le climat frais, les précipitations abondantes, le sol acide et l’altitude moyenne de 500 à 900 mètres sont particulièrement adaptés à la culture des sapins. Aujourd’hui le Morvan produit principalement deux essences de conifères : le Nordmann, star des sapins naturels d’intérieurs dont les aiguilles sont particulièrement résistantes, et le traditionnel Epicéa, toujours prisé pour sa bonne odeur et la jolie forme de ses branches.

Epicéa_Cônes&branches_FR
Branches et cônes d’Epicéa

Une filière économique structurante

La production de sapins de Noël constitue une ressource économique importante pour la région. Elle trouve sa place dans la polyculture pratiquée dans le Morvan et constitue bien souvent un revenu d’appoint pour les agriculteurs, en plus de la culture céréalière et de l’élevage du Charolais. L’activité est organisée en filière agricole depuis 1998, date de la création de l’Association Française du Sapin de Noël Naturel, dont le siège se trouve à Alligny-en-Morvan. Le Morvan compte près de 150 producteurs de sapins pour 1500 hectares plantés, mais peu d’agriculteurs vivent uniquement de cette ressource. Le calendrier de la production de sapins s’accorde bien avec les autres travaux des champs. Les petits pieds de conifères de 15 à 20 cm sont d’abord replantés en terre au printemps. Ils pousseront entre 5 et 10 ans avant d’être coupés à partir du mois d’octobre, puis marqués selon leur taille, conditionnés sous filets et transportés sur leur point de vente. Aujourd’hui la culture des sapins de Noël répond à un cahier des charges strict. Les sapins du Morvan proviennent de forêts gérées. S’il n’existe par de label d’Indication Géographiquement Protégée (IGP), plusieurs marques territoriales ont été créées par les producteurs morvandiaux pour attester de la provenance des sapins comme « Légende du Morvan » ou « Morvan, Nature et Talents ». Par ailleurs, le label national « Plante Bleue » garantie la production éco-responsable.

Le Sapin de Noël de l’Elysée vient du Morvan !

Cette année encore, et pour la huitième fois, le sapin de Noël qui décore la cour de l’Elysée à Paris vient des forêts du Morvan ! Agée de 24 ans, il a été coupé à Brassy dans la Nièvre. Acheminé à Auxerre, l’arbre a ensuite été transporté jusqu’à Paris par voie d’eau, dans la tradition des flotteurs de bois !

Et maintenant à vos sapins !

Publicités

Un commentaire sur “Le Morvan, fournisseur officiel des sapins de Noël !

  1. Bonjour, les bourguignons sont fiers que l’Élysée s’approvisionne dans le Morvan pour son arbre de noël ! Cette culture ancienne perdure et une nouvelle génération prend le relais. Encore de beaux sapins de noël bourguignon pour les années à venir !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s